1. Pour nous joindre
  2. |
  3. Liens
  4. |
  5. Plan du site
  6. |
  7.  
Crédits photos: Claude Jobin, Robert Dupuis, Robert Dupuis

Collecte des matières organiques

Les étapes du compostage


 

1 : LE MINIBAC
  • Placez le minibac dans un endroit pratique, par exemple, près de l’évier ou du comptoir de travail et déposez-y les résidus alimentaires.
  • Videz le contenu du minibac dans le bac roulant brun en fin de journée ou au besoin.
  • Rincez le minibac chaque fois que vous videz son contenu avec de l’eau, un détergent ou encore avec un vinaigre doux.
  • Afin de faciliter son entretien, déposez une feuille de papier journal au fond du minibac ou utilisez-la pour emballer votre nourriture. Le papier journal absorbera les liquides, empêchera les aliments de coller sur les parois du minibac et emprisonnera certaines odeurs.
     
2 : LE BAC ROULANT BRUN
  • Placez le bac roulant brun à l’extérieur, à l’abri du soleil, près de la maison, à un endroit facilement accessible en toute saison ou dans le garage.
  • Déposez des feuilles de papier journal dans le fond de votre bac afin d’absorber les liquides et d’empêcher les matières de coller sur les parois du bac.
  • Le bac brun est conçu pour minimiser les odeurs. Il est doté de trous d’aération et d’une grille dans le fond permettant aux liquides de s’écouler et de ne pas être en contact avec les matières compostables entre deux collectes.
  • Les aliments emballés de papier journal permettent de limiter les odeurs s’il y a lieu. Si nécessaire, saupoudrez de chaux ou bicarbonate de soude.
  • Il est recommandé de rincer régulièrement avec de l’eau, du détergent ou vinaigre doux.
  • Pour contrer aux petits animaux, prenez les mêmes précautions que votre contenant à déchets ou appliquez une crème au menthol autour du couvercle.
  • Placez dans le bac roulant brun, toutes matières qui sont compostables et acceptées selon les informations contenues dans le présent guide.
  • Placez votre bac roulant brun à la rue à chaque collecte, même s’il n’est pas plein.
  • De la mi-avril à la mi-novembre, vous pouvez disposer de vos matières vertes à même le bac brun.
3 : LA COLLECTE DES BACS BRUNS

La 3e voie consiste à l’ajout d’une collecte des matières organiques avec un bac brun. Cette collecte consiste à trier à la source et à ramasser séparément les matières organiques. Au lieu d’être dirigées vers un site d’enfouissement, ces dernières seront transportées vers des sites de compostage.
 

4 : L’USINE DE TRANSFORMATION
  • Cette habitude de tri réduit de façon significative une importante quantité de matières organiques envoyées aux sites d’enfouissement. Ces matières produisent des gaz à effet de serre inflammables et odorants une fois enfouis.
  • Les matières organiques sont acheminées à l’usine de transformation et de traitement. Cette dernière dispose de toutes les installations propices à la décomposition.
  • Près de 45 % des déchets envoyés au site d’enfouissement sont constitués de matières organiques.
5 : LA TRANSFORMATION
  • Cette étape consiste à transformer les matières organiques en compost, soit un engrais naturel permettant la récupération et la valorisation. Ce compost contribue à enrichir et à revitaliser les sols appauvris.
     
6 : L’UTILISATION ET LA DISTRIBUTION DU COMPOST
  • Une partie du compost produit à même cette collecte sera utilisée par le Service des travaux publics pour l’aménagement des parcs et espaces verts. La seconde partie sera quant à elle redistribuée aux citoyens en mai de chaque année, soit lors de la journée de l’environnement organisée par la Ville de L’Assomption.